Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alimentation chevaux : ne pas les nourrir au pré, promeneurs passez votre chemin !

Alimentation chevaux : ne pas les nourrir au pré, promeneurs passez votre chemin !Alimentation chevaux : ne pas les nourrir au pré, promeneurs passez votre chemin !

Merci aux promeneurs de ne pas nourrir les chevaux dans les prés

De nombreux promeneurs circulent dans nos régions, à pied, en vélo ou autres. Ils aiment découvrir la nature ainsi que les animaux vivant dans les prés. Mais par pitié, quand vous voyez des chevaux dans les prés, abstenez-vous de les nourrir, cela peut vraiment être néfaste pour leur santé. Nous comprenons que cela parte d'un bon sentiment, mais imaginez le nombre de promeneurs qui se baladent dans une journée, le risque est vraiment trop grand pour nos équidés.

Ce n'est pas parce que :

  • vous ne voyez pas le propriétaire, que celui-ci ne s'occupe pas de ses chevaux ;
  • l'herbe est sèche ou il n'y a pas de foin, 

Le propriétaire s'occupe de ses chevaux et passent régulièrement pour les nourrir ou voir si tout va bien. 

En ce qui me concerne, je passe au minimum, deux fois par jour, matin et soir, pour voir nos loulous. Ils sont donc soignés, nourris et abreuvés d'eau propre. 

Un cheval maigre, peut être un vieux cheval qui a des soucis de santé. Un cheval obèse doit suivre, quant à lui, un régime très strict. Seul, le propriétaire connait ses chevaux et chacun peut avoir sa propre alimentation. 

Les risques pour le cheval nourri pas des promeneurs non avertis

Tout d'abord, rappelons que le cheval a un système digestif fragile et qu'il ne vomit pas. De plus, il est très gourmand, ce qui ne facilite pas les choses. 

Une fourbure, une colique, un ulcère = urgence vétérinaire.

Ce qui est très dangereux pour la santé de nos équidés, voire entraîne leur mort. 

Le pain 

  • Le pain dur = ulcère. La croûte frotte contre la paroi et peut déclencher un ulcère.
  • Le pain mou = bouchon (une obstruction oesophagienne). Urgence vétérinaire et clinique.
  • Le pain moisi = violent problème digestif. 

Les légumes ou leurs épluchures

  • Ils peuvent être néfastes. Nos amis les équidés ne sont pas des poules ou autres animaux de basse-cour.

Les tontes de gazon 

Elles fermentent. De plus, elle peuvent contenir des plantes toxiques. Cela peut déclencher une colique ou un empoisonnement. 

Les pommes ou poires

Une pomme entière donnée à un cheval peut provoquer un risque d'obstruction oesophagienne. Certaines trop acides déclenchent des ulcères. 

Les pains au chocolat, chocolatine, croissant, brioche

Ne sont pas du tout adaptés au mode d'alimentation du cheval. Rappelons que le chocolat est toxique pour les loulous. Et je passe les sucettes et carambars, déjà vu déposés dans les prés !

 

Alimentation chevaux : ne pas les nourrir au pré, promeneurs passez votre chemin !Alimentation chevaux : ne pas les nourrir au pré, promeneurs passez votre chemin !
Alimentation chevaux : ne pas les nourrir au pré, promeneurs passez votre chemin !

Intrusion dans les prés des chevaux 

J'ai été confrontée à ce problème là, l'été dernier. Avec en prime un poteau de cassé, le grillage tombé et des brioches en chocolat posées près de l'abreuvoir, mais aussi dans l'abreuvoir ! Je signale que j'ai un grillage pour protéger l'entrée du pré, un sas, et le pré fermé par deux fils avec des poignées.  Je pense qu'ils ont dû passer derrière le poteau en ciment, le faire tomber, car il y a un antivol sur le grillage. 

Je ne sais pas si ils ont été nourris tout l'après-midi car je ne suis passée que le soir. Ce que je sais, c'est que le petit pur-sang ne se laissait plus approcher ! Les chevaux auraient pu prendre peur et se sauver. 

Alors promeneurs, soyez gentils, même si vous aimez les chevaux, regardez-les évoluer de loin, ils n'en seront que plus heureux. 

En ce qui me concerne, nous avons réparé le poteau et le grillage et placarder des panneaux sur le grillage pour nos amis les promeneurs.

Comme dit plus haut :

  •  je passe, au minimum, matin et soir, pour voir les loulous. 
  • une colique ou un ulcère sont des urgences vétérinaires qui peuvent découler sur un transport en clinique. Les frais peuvent s'élever à plusieurs milliers d'euros. 
  • Ce sont donc des expériences très douloureuses et stressantes pour le cheval mais aussi pour le porte-monnaie du propriétaire. 

Je remercie les promeneurs pour leur compréhension. 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Vicky

Après plusieurs années passées en centre équestre, j'ai choisi depuis 3 ans d'installer mes chevaux en pâture près de chez moi. Nouvelle aventure, quelques tracas, beaucoup d'interrogations, des joies énormes de les voir heureux ! On apprend sur le tas, on s'informe et on acquière de l'expérience au fil du temps. Trucs et astuces font aussi partie de la vie d'une cavalière avec ses chevaux au pré. Ne soyons pas égoïste en restant dans notre cocon et partageons ensemble nos bons plans et nos expériences bonnes ou mauvaises.
Voir le profil de Vicky sur le portail Overblog

Commenter cet article